Le Candida Albicans



Notre organisme, au quotidien héberge un ensemble de micro organismes, qui est composé de bactéries, levures et de champignons, qui vivent en harmonie, chacun à sa place et tant que cela reste comme ça pas de soucis c’est la symbiose. Nous les hébergeons et eux ils nous aident à fonctionner ( immunité, digestion, protection) .

Mais parfois un déséquilibre se crée et une espèce prend le dessus, c’est la dysbiose : certaines bactéries pathogènes se développent trop par rapport aux bactéries non pathogènes.

Bactéries et levures ont besoin l'une de l'autre pour vivre ensemble, se nourrissant chacune des déchets de l’autre. Certaines substances comme les antibiotiques, peuvent modifier cet équilibre en tuant les bactéries ce qui laisserait le champ libre aux levures, qui se développeraient alors sous la forme de champignons (Candidas).

La candidose dans notre corps peut être présente à plusieurs niveaux:

La peau, les ongles, l’appareil génital et urinaire et tous le système digestif:

De la bouche au rectum.


Le Candida Albicans n’est pas le seul à pouvoir attaquer notre système digestif, mais c’est celui qui est le plus fréquemment mis en cause.

Il faut savoir qu’il existe naturellement dans l’intestin de l’homme à l’état saprophyte, il n’est responsable d’aucun symptôme quand il ne prolifère pas de manière anormale.

Chez la femme il est également présent dans la flore vaginale.



Les symptômes d’une hyper colonisation au Candida Albicans:


Constipation, syndrome de l’intestin irritable, ballonnements, sautes d’humeur, dépression, brouillard mental, pertes de mémoire, fatigue, insomnie, douleurs abdominales, prurit anal, asthme, toux chronique, sinusite à répétition, faible résistance face aux virus, céphalées, douleurs musculaires ou articulaires, difficultés à perdre du poids, allergies.

La candidose peut causer de la porosité intestinale: Les villosités intestinales ne sont plus suffisamment serrées et laissent passer des toxines et aliments non digérés dans le système sanguin, entraînant des risques d’allergies, maladies auto-immunes).

Ceci génère également de l'inflammation, qui va retarder ou bloquer votre céto adaptation.

Les causes de la prolifération du Candida Albicans:

L’alimentation :

Le candida se nourrit exclusivement de sucre.

Certains autres aliments aggravent le problème : gluten, caséine, caféine, alcool.


La prise d’antibiotiques:

En tuant les bonnes bactéries intestinales (le microbiote), ces médicaments laissent la place au candida. Il est possible de régénérer son microbiote par la prise de probiotiques.

Le stress:

Un niveau élevé de cortisol élève la glycémie (taux de glucose dans le sang).

Lorsque le niveau de cortisol devient élevé de façon chronique, lorsque le stress est présent en permanence, la glycémie élevée est un facteur de développement du candida.


Luttons contre l’ennemi:


Comment s’en débarrasser, Ou du moins l’empêcher de nuire, car n’oublions pas que naturellement on en à tous….



Changer son alimentation:


Là mes amis, je suis heureuse de vous dire que vous avez frappé à la bonne porte!!!

Et oui la Candida Albicans se nourrit de sucre alors Vive l’alimentation cétogène !!! On va l’affamer le vilain pas beau!!!

Sans sucre il va moins faire le malin…. Afin faites attention, il est très sournois et il est capable sans que vous vous en doutiez de vous créer de grosses envies, d’énormes pulsions de sucre… et oui c’est d’ailleurs le plus souvent lui qui vous donne ces envies irrépressibles de manger un truc sucré…


Alors maintenant que vous le savez… s’il vous plait ne le laissez pas gagner et vous faire du mal…Luttez!


Mais il est très costaud ce candida, alors même avec une alimentation cétogène il arrive parfois à tenir le choc, alors il va falloir utiliser des solutions alliées pour l’affaiblir au maximum:


L’acide caprylique ( C8 de l’huile MCT) a un excellent pouvoir antifongique, et ce qui est bien en alimentation cétogène c’est que cela stimule la production de cétones également.


L’huile essentielle d’origan: Grand pouvoir antifongique.


La mono Laurine: Issue de la noix de coco c’est un excellent antifongique.


Ces molécules peuvent être associées pour plus d’efficacité.

Les aliments antifongiques:


Certains aliments sont naturellement antifongiques, tels que l’ail, l’huile de coco, le gingembre, l’origan, le thym, l’huile d’olive, le gingembre, les algues, le citron, le poivre de Cayenne .

Ils figurent tous dans la liste des aliments autorisés en céto.


L’huile de noix de coco qui contient naturellement de l’acide caprylique et de la mono Laurine doit être privilégiée pour votre consommation quotidienne en cuisine.



Il faut également prendre soin de son sommeil et de son stress pour agir sur sa sécrétion de cortisol: Plus vous sécréterez de cortisol plus vous libérerez du sucre dans votre sang (Glycolyse musculaire et hépatique) et plus vous lui donnerez à manger.


Une chose importante à savoir est que quand vous allez réussir à le plier en deux ce cher Candida Albicans il va sécréter des toxines dans votre sang qui vont amplifier les symptômes, cela s’appelle la réaction d’ Herxheimer, cela passe en quelques jours.

Point sur les probiotiques:


Certaines sources conseillent les probiotiques, mais à mon avis cela ne fait que rajouter du bazar dans votre microbiote, d’amener de nouvelles souches d’individus…. Pour moi, la priorité est d’affaiblir d’abord le candida et vous pourrez, en deuxième intention, par la suite, vous complémenter en probiotiques, afin de rééquilibrer votre microbiote pour éviter que le candida n’ai trop de place et ne redevienne dominant….

Comment savoir si j’en souffre ?


Tous les laboratoires d’analyses peuvent effectuer le test du candida Albicans.

En cas de doute, 2 types d’analyses sont conseillés :


Diagnostic mycologique : examen direct et culture de l’échantillon de salive


Diagnostic immunologique:

Un prélèvement sanguin avec recherche d’anticorps. Le problème est que nous sommes tous naturellement porteurs, il faut donc que le taux d’anticorps soit vraiment très élevé pour être sûr que nous souffrons d’une infection pathogène.



Un autre moyen de faire un test candidose est le test salivaire à faire soi-même.

Il y a de grandes chances que ses résultats concordent avec des tests plus poussés, pratiqués dans les laboratoires.


Le test salivaire se pratique au moins 3 heures après un repas ou une prise de médicament.


Il s’agit en fait d’examiner un peu de salive en crachant dans un verre d’eau distillée. La présence du Candida Albicans est facile à détecter grâce à un tel test. Si l’on voit des filaments visqueux descendre au fond du verre ou partir en toile d’araignée, le test de candidose est bel et bien positif. Plus la contamination est grande, plus la descente est rapide.

En conclusion:


Ce sujet touche un grand nombre d’entre nous car nous sommes tous porteur du Candida Albicans mais à plus ou mois grande échelle. A vous de savoir si vous présentez des symptômes qui pourraient vous faire penser que vous êtes colonisé par ce candida de manière anormale…

Si c’est le cas, et que votre test est positif, vous pourrez avec tous ces conseils vous en débarrasser… Peut être pas totalement mais au moins l’affaiblir afin qu’il ne soit plus dominant et que votre microbiote puisse se régénérer et revenir à l’équilibre.

Celine / Ketoloveshop

510 vues3 commentaires

Posts récents

Voir tout